Présentation de l’Inter-collectif Afrique

L’Inter-collectif Afrique, constitué en solidarité avec les luttes des peuples africains et des diasporas en France, est un espace ouvert à la fois à des organisations de la société civile de là bas et d’ici, et à des medias et citoyens qui souhaitent offrir leurs ressources en matière de militance  théorique ou pratique.

Prenant acte de l’existence des collectifs représentants de pays ou de diasporas du monde africain, l’Inter-Collectif Afrique ne se substitue pas à eux, mais peut agir à leur demande en tant que support de leurs réflexions et de leurs actions. Les référents des medias, partis politiques et syndicats sont également invités à partager cette méthodologie de travail, fondée sur le dialogue démocratique et le respect de la diversité.

Ainsi l’Inter-Collectif Afrique peut devenir un espace permanent, pluraliste et inclusif d’expression de la solidarité en France à l’égard des peuples et diasporas africains. Un espace également de réflexions pour déconstruire à la fois les thèses néolibérales et néocoloniales dont l’œuvre destructrice atteint des niveaux records au Sud et les grilles de lecture type « choc de civilisations » qui tentent d’ethniciser négativement les rapports géopolitiques et sociaux. A contrario, il s’agit de médiatiser les forces vives à l’œuvre sur le continent et de promouvoir le dialogue des cultures du Nord et du Sud. Cela dans l’objectif de la démocratisation des relations internationales et spécialement afro-euro-françaises, condition nécessaire à un développement politique et socio-économique dans les pays du Sud. Une approche pluridisciplinaire est nécessaire dans cet ordre d’idées et compte tenu de la diversité des acteurs invités.

Les organisations syndicales et politiques peuvent trouver dans l’inter-collectif Afrique un lieu d’actualisation de leurs connaissances, un aggiornamento de leur méthodologie et de leurs réseaux progressistes dans le monde africain. Sur ces bases, l’Inter-collectif Afrique se construira, nourri par les expériences de chacune de ses composantes.

Ce blog comprendra des pages réservées à l’expression des membres fondateurs. En cas d’intérêt pour la démarche, merci de nous envoyer les documents relatifs à votre organisation et les coordonnées de votre référent.

Coordonnées de la liste de diffusion : inter_collectif_Afrique@googlegroups.com

Ce 31 juillet 2013,
Le groupe d’animation
Karine Ballon
correspondante de médias ivoiriens et africains-Grenoble (animation de la liste, documentation du blog)
Adda Bekkouche, militant altermondialiste -Colombes
Djilali Benamrane, militant d’Attac France -Paris 14e
Martine Boichot Camara membre de Survie-région parisienne
Martine Boudet membre du Conseil scientifique d’Attac France, animatrice du groupe Afrique –Toulouse (gestion du blog)
Thierry Brugvin membre du Conseil scientifique d’Attac France-Besançon
Christine Colin-Tibala 
militante anti-coloniale de Femmes en résistance -Région parisienne
Christian Delarue membre du MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) et du CADTM
-Rennes
Tosse Ekue militant panafricainToulouse (modération de la liste)
Gérard Lerondeau militant d’Attac France (Paris)
Atse Kouassi vice président du CODESCI (Comité de Défense de la Souveraineté et des Institutions de la Côte d’Ivoire)
Fatou Mahine membre de la Plate-forme panafricaine et responsable de Femmes en résistance-région parisienne
Mathieu Moriamez, conseiller à l’espace international de la CGT,
responsable des relations avec les syndicats africains
Julien N’Kolo porte-parole d’Attac Gabon
Julien Rakotoarimanana co-fondateur du Fokonolona Mivao-Madagascar (animation de la liste)
Jean-Paul Vanhoove 
animateur de l’Agenda des manifestations africaines– région parisienne

Premiers medias et organisations représentés:
Medias
Blog Soutien et liberté: Jacqueline Chamois
Blog Regards croisés: Fernand Dindé

Associations

COPIE/Coalition des patriotes ivoiriens en exil:Touré Moussa Zeguen, vice-président

CODESCI/Comité de Défense de la Souveraineté et des Institutions de la Côte d’Ivoire
: Atsé Kouassi vice-président 
Comité pour la libération des prisonniers politiques ivoiriens: Karine Ballon
Halte aux Génocides – Mémoire et Justice: Mathilde Thépault vice-Présidente, Célestine Dabah
Les générations libres (Mali): Françoise Wasservogel secrétaire générale

MAIS/Mouvement d’Appui aux Ivoiriens et autres Souverainistes:
Christine Colin-Tibala présidente

Organisations politiques et syndicales
ACTUS-Prpe/
Action Tchadienne pour l’Unité et le Socialisme- Parti révolutionnaire populaire et écologique : Djimadoum Ley Ngardinal secrétaire général
CGT/Confédération générale du Travail-espace international,, Mathieu Moriamez
EE Les Verts/Europe Ecologie les Verts, Benjamin Bibas co-responsable du groupe Afrique
NPA/ Nouveau Parti Anticapitaliste :
Yvan Lemaître membre du Comité exécutif
Pd G/parti de gauche: Patrice Finel responsable du secteur Afrique
POC/Partit occitan: Guilhem Latrubesse porte-parole, conseiller régional Midi-Pyrénées

 

Cet article, publié dans Afrique sub-saharienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.